_Multi-accueil

Restructuration et extension d’un multi-accueil et d’une crèche, création d’une liaison

Localisation : Donges (44) | Année : livré en 2015 | Maître d’ouvrage  : Ville de Donges (Marché public négocié) | Maître d’œuvre : LAUS (Goulet Lambart – mandataire)  |  Mission : Base+EXE  |  Co-traitants : ASCIA INGENIERIE (BE Structure) | Surfaces :  54 m² (neufs) + 388 m² (réhabilités) + 260 m² (aménagement du parvis)

 

 

 

L’enjeu est d’unir deux structures petite enfance existantes pour créer un outil unitaire à usages multiples. L’ambition est de créer un espace public convivial et ouvert sur la ville : La parcelle, très proche du centre-ville,  donne sur un carrefour passant, fait face au collège de Donges et est à proximité de l’école primaire. Les bâtiments existants étaient auparavant clôturés, fragmentés, en retrait de l’espace public, donnaient à voir des cours non utilisées ; de plain-pied mais en surplomb depuis la rue, avec des contraintes fortes d’accessibilité.

Ce projet est donc prétexte à offrir au carrefour un parvis accueillant, accessible et appropriable, susciter une ambiance chaleureuse dans une ville au caractère architectural homogène des années 1950. La liaison exploite l’écart entre les 2 bâtiments de cette époque. Une nappe de bois s’y glisse sans les surplomber. Celle-ci est tour à tour auvent (parvis), volume habitable (liaison) et préau (cour et jardin). Cette séquence se vit comme une expérience sensible continue. Si les trois entités sont liées par des vues traversantes et des parcours simples et fluides, elles peuvent aussi être autonomes. Les zones techniques neuves (change, sanitaires, cuisine) sont intégrées à l’un des bâtiments existants, de sorte que  la liaison soit un volume libre, à investir.

La liaison créée est en charpente/ossature bois : des arbalétriers en lamellé-collé soutiennent ou sont soutenus par des poutres de rives en lamellé-collé. Le tout forme une maille reposant sur un strict minimum de murs ossature bois. Le bois se comprend donc comme élément d’unité et de variations : la pesanteur de la nappe pliée (tuiles de mélèze brut à recouvrement) s’apprécie par la légèreté des murs qui la soutiennent (tasseaux de mélèze brut à claire-voie). La toiture se plie et se penche pour échapper aux bâtiments attenants et déverser ses eaux en deux joyeuses fontaines. La forme habitable est organique et basse : on perçoit par son dessous un abri de bois vibrant et évolutif, depuis l’espace public jusqu’aux cours des enfants.
L’univers suggéré est vivant, chaud, ludique, à l’échelle des petits.